Skip to main content

Auteur/autrice : alistair.marca@gmail.com

Visiter Saint-Malo avec des enfants : 5 activités à faire en famille

Que faire à Saint-Malo lorsqu’on est accompagnés de nos enfants ? Voici cinq idées de sorties à faire en famille tout au long de l’année (ou presque) à Saint-Malo !

Vous avez la chance de séjourner dans notre hôtel avec vue sur mer à Saint-Malo le temps d’un week-end ou pendant les vacances ? Sachez que si vous embarquez toute votre famille avec vous, la cité corsaire a de quoi faire plaisir aux petits comme aux plus grands !
Visite des fortifications, traversée à bord d’une frégate corsaire ou tout simplement balade le long des plages malouines, chez nous, vous ne risquez pas de vous ennuyer !

1. Découvrir les remparts en kayaks doubles

Lorsqu’il fait beau temps, petits et grands peuvent visiter les remparts de Saint-Malo de la façon la plus originale qui soit : en faisant du kayak double (un parent et un enfant dans chaque embarcation) !

Il suffit de porter des chaussures adaptées, une casquette et de la crème solaire en été, et en compagnie d’un guide nautique, on peut faire le tour des remparts de Saint-Malo pendant deux heures et demie ! Pour ce faire, rapprochez-vous du club de kayak de mer « Les Corsaires Malouins ».

2. Partir à l’abordage sur un bateau de pirates

Lorsque vous traversez le port de Saint-Malo, vous vous trouvez forcément nez-à-nez avec l’Étoile du Roy. Il s’agit d’un bateau qui est la copie conforme d’une frégate corsaire malouine construite en 1745 !
Du haut de ses quarante-sept mètres de longueur, l’Étoile du Roy vous impressionnera avec ses trois mâts, vingt canons et trois-cent dix tonneaux ! Et le mieux dans tout ça, c’est qu’on peut visiter ce bateau pirate !

3. Ne rien manquer de la cité corsaire à bord du petit train

Pas le temps de visiter l’intra-muros à pied ? Pas d’inquiétude ! Le petit train de Saint-Malo répondra aux attentes de toute la famille !
En trente minutes, ce dernier fait le tour des ruelles et vous permet de jeter un œil sous les remparts de la cité malouine. En plus, vous apprendrez un tas de choses sur les navigateurs de renom originaires de Saint-Malo, notamment Jacques Cartier et Surcouf !

4. Visiter l’aquarium géant et ses 600 espèces sous-marines

Une sortie qui ravira tous les membres de la famille à Saint-Malo, c’est son Grand Aquarium ! En deux heures, on peut y découvrir 600 espèces sous-marines différentes à travers huit ambiances uniques.
Le clou du spectacle ? L’anneau des mers, un aquarium avec une vue panoramique à 360 degrés où vous admirerez requins et tortues géantes !

5. Voir de vrais dauphins dans le respect de la nature

Pour finir, de mars à novembre, il est possible de partir à la rencontre des grands dauphins à Port-Mer. L’association « AL LARK » vous propose d’embarquer pour une demi-journée et de mettre le cap en direction de la baie. Quelques-uns des trois-cent dauphins qui font le voyage vous y salueront ! Mais attention, pensez à réserver !

Nourriture et artisanat : les spécialités locales à découvrir à Saint-Malo

Quels sont les incontournables de la gastronomie malouine ? Saint-Malo, ce n’est pas qu’une cité corsaire, c’est aussi tout un tas de surprises culinaires ! Voici lesquelles ! Que serait un séjour à Saint-Malo sans une halte dans une crêperie ? Que serait une balade le long des remparts de l’Intra-Muros sans une interruption gourmande à base de kouign-amann ?

Que seraient des vacances dans la cité corsaire sans une dégustation de cidre du Val de Rance ? L’équipe de notre hôtel à Saint-Malo a concocté pour vous une liste des plus grandes spécialités culinaires locales ! De quoi combler votre soif de nouveautés et de curiosité !

Les galettes et crêpes de chez nous

Au détour d’une promenade dans les charmantes ruelles de la cité corsaire, vous ne pouvez manquer l’occasion de vous offrir un goûter bien mérité dans une crêperie.

À Saint-Malo, il en existe tout un tas ! Que vous préfériez une galette de sarrasin, une crêpe sucrée gourmande ou une gaufre pâtissière, à Saint-Malo, personne ne vous jugera pour vos excès de calories !
Tout ce qui compte pour nous, c’est que vos papilles soient comblées de bonheur !

L’inimitable et mythique kouign-amann

Originaire de Douarnenez, en Bretagne, le kouign-amann est une spécialité bien de chez nous car la ville de Saint-Malo se l’est appropriée au fil des âges.
Vieille de plus de 150 ans, cette pâtisserie boulangère est une sorte de pain-doux agrémenté de beurre et de sucre. De nombreuses boutiques de spécialités en vendent à Saint-Malo. Alors n’hésitez pas à faire une pause et à tenter l’expérience !

Les savoureuses huîtres de Cancale

À seulement 12 minutes de Saint-Malo en voiture, les huîtres de Cancale vous transportent dans un voyage gustatif légèrement iodé.
Vous n’êtes pas sans savoir que les fruits de mer sont à l’honneur sur toutes les tables malouines. Mais à Cancale plus qu’ailleurs, ce sont les huîtres qui sont sous le feu des projecteurs. Intenses et authentiques, vous n’en reviendrez pas de leur saveur une fois en bouche !

Les produits des Comptoirs de Saint-Malo

Pour terminer, si vous êtes à la recherche de produits artisanaux fabriqués quasiment devant vos yeux, direction les Comptoirs de Saint-Malo !

Préparés sur place le jour-même, les produits des Comptoirs de Saint-Malo sauront vous épater : caramel au beurre salé sur sa pâte à tartiner, confiseries en tous genres, confitures et Chutneys, biscuits bretons, vous avez l’embarras du choix !

Saint-Malo : son archipel et ses îlots

Non loin de notre hôtel à Saint-Malo, c’est toute une ribambelle de petites îles qui n’attendent qu’à être découvertes ! En effet, de Saint-Malo à la baie du Mont-Saint-Michel, les possibilités d’escale sur des îlots sauvages ou inoccupés sont nombreuses. Les plus beaux d’entre eux sont l’île Cézembre, l’île du Grand-Bé ainsi que les îles Chausey.

Les incontournables de Saint-Malo : les îles du Grand-Bé et du Petit-Bé

Les premières îles mythiques de Saint-Malo que vous devez impérativement visiter lors de votre séjour se trouvent au pied des remparts. Sur l’île du Grand-Bé, vous pourrez vous recueillir devant la tombe de l’écrivain Chateaubriand, précurseur du romantisme à la française.

Toutefois, prenez garde, car l’île du Grand-Bé n’est accessible qu’à pied pendant la marée basse. Plus discrète, l’île du Petit-Bé abrite son fort éponyme. Située derrière l’île du Grand-Bé, elle permet à tous les passionnés de fortifications maritimes de découvrir un site achevé en 1707, et depuis restauré.

L’accès à l’île du Petit-Bé est possible à pied ou par le biais d’un bateau-passeur, en fonction de la marée.

L’île Cézembre et l’archipel des îles Chausey

En partance de Saint-Malo, des navettes vous proposent de prendre votre courage à deux mains et d’embarquer en direction d’une île interdite… à condition que la marée le permette !

L’île Cézembre, autrefois fortifiée par l’armée allemande, est inaccessible sur toute sa partie nord par mesure de sécurité. Si l’île Cézembre n’est habitée que par des oiseaux en voie de disparition, elle vous recevra avec grand plaisir le temps d’une escale. En réalité, il faut dire que la plage de l’île de Cézembre est somptueuse et en vaut le détour !

Saviez-vous que l’archipel des îles Chausey est le plus grand archipel d’Europe ?
Ici, ce sont pas moins de trois-cent soixante-cinq îlots qui peuvent être visités à marée basse. Leur nombre chute drastiquement lorsque le niveau de la mer augmente (uniquement cinquante-deux).

Si vous ne pouvez pas vous permettre de tous les visiter — ce qui est bien normal —, tâchez quand même de vous rendre sur la Grande Île, l’île principale de l’archipel. Sur place, le dépaysement est total : nature, mer et plages de sable blanc sont les seuls et uniques protagonistes de la carte postale !

Saviez-vous que Saint-Malo est installée sur une chaîne de montagnes ?

Et si notre hôtel dans Saint-Malo intra-muros reposait sur une montagne ? En effet, bien que Saint-Malo soit principalement délimitée par le littoral au nord, et l’estuaire de la Rance à l’ouest, l’agglomération malouine est composée d’une succession importante de collines et de points hauts, lesquels sont majoritairement constitués de rochers.

La géologie de Saint-Malo montre également que la commune se trouve en bordure de plusieurs massifs. Décryptage.

Saint-Malo : un paysage remanié au fil du temps

En 2020, le site géologique de Saint-Malo présente une belle diversité de paysages. Ce dernier est principalement constitué d’une succession de pointes, de collines, d’îles et de rochers, lesquels créent des espaces en creux des baies, qui sont plus ou moins profondes.

Ce qui est sûr, c’est que le défilement de reliefs incisés rythme le panorama de l’agglomération : tandis que la ville intra-muros est nichée sur un îlot à l’embouchure de la Rance, dans la Manche, les localités alentours sont davantage installées sur des promontoires qui dominent le reste de l’espace.

Et pourtant, on oublie souvent que Saint-Malo est localisée dans la partie médiane du domaine nord armoricain. Il s’agit de l’unité géologique du massif éponyme, lequel est la conséquence de la succession de chaînes de montagnes bien distinctes. En d’autres mots, Saint-Malo repose sur des massifs qui étaient autrefois surélevés !

Une chaîne de montagnes qui s’est déformée

Le site géologique de Saint-Malo trouve refuge dans une dépression de la croute terrestre limitée au sud par un massif composé de granite, le pluton de Lanhélin, qui est lui aussi rattaché à un ensemble montagneux bien plus vaste.

Il y a plus de 500 millions d’années, une chaîne de montagnes majeure culminant à environ 4 000 mètres de hauteur dominait l’ensemble du territoire malouin. Toutefois, un événement thermo-tectonique a fini par provoquer l’affaissement lent et progressif de l’écorce terrestre.

À noter qu’historiquement, la cité historique de Saint-Malo fut construite sur ce qui était une île rocheuse localisée entre la pointe du Naye (dans les alentours de Saint-Servan) et les prairies de Cézembre. Ce n’est que plus tard que l’île devint une presqu’île.

Zoom sur les plages hors intra-muros de Saint-Malo

Les plages, ça ne manque pas à Saint-Malo ! Même si ce n’est pas le moment d’aller flâner à l’extérieur, rien de ne vous empêche de potasser votre connaissance des plages, d’en découvrir de nouvelles ou encore de préparer un futur séjour. Mais bien souvent, on s’attarde sur les plages de Saint-Malo intra-muros alors que d’autres plages splendides existent en-dehors de la ville.

Depuis notre hôtel à Saint-Malo avec vue sur mer, vous pouvez accéder aux principales plages de la Cité Corsaire. Sauf que vous souhaiteriez peut-être vous évader hors de l’intra-muros ? Cela tombe bien, de jolies plages de sable blanc existent en-dehors de la ville historique, ainsi que sur la côte de Saint-Malo. Nous vous les présentons ci-dessous !

Saint-Malo : de magnifiques plages hors intra-muros

Hors de l’intra-muros, de superbes plages peuvent être découvertes, nombre d’entre elles permettant même de se baigner à marée basse. La plage des Bas Sablons, située tout près du port de plaisance des Sablons, est sûrement la plus connue d’entre elles ; elle offre d’ailleurs un très beau panorama sur la Cité Corsaire.

Autre plage offrant une vue imprenable sur la vieille ville mais aussi sur le Sillon : la plage du Minihic ! Délimitée par de petites falaises, elle se trouve dans la continuité de la Grande Plage et de la plage du Pont.

La plage du Pont, parlons-en ! Cette plage est idéale pour les familles car les enfants pourront s’y baigner sans risque. La plage du Pont se trouve dans la pointe de la Varde. Dans le même secteur, vous pouvez vous évader loin du bruit sur la plage de la Crique du Fort de la Varde. Une fois sur place, vous aurez comme l’impression d’être coupé du reste du monde !

D’autres plages à découvrir sur la côte de Saint-Malo

Sur le littoral de Saint-Malo, au moins quatre autres plages en valent le détour :

  • l’Anse Du Guesclin
  • la plage des Chevrets
  • la plage du Verger
  • la plage de la Touesse.

La première est indéniablement l’une des plus belles de la Côte d’Émeraude. Abritée du vent, elle ravira les familles pour son charme à part, sans compter qu’elle accueille nos amis les chiens à bras ouverts.
Si vous êtes en quête de sable doux et de dunes où vous cacher, rien de tel que la deuxième : la plage des Chevrets, d’ailleurs, une partie d’entre elle est naturiste.

Sur la route de Cancale, si vous partez vers le Mont Saint-Michel, ne passez pas à côté de la plage du Verger.  Située dans un écrin de verdure, elle est très agréable tout au long de l’année. Enfin, notre dernier choix : la plage de la Touesse. Située entre la Pointe du Meinga et la Pointe des Grands Nez, cette dernière est séparée de la plage du Port par un rocher des plus insolites.

Les Malouins et la pêche : une passion qui dure

Capitale autoproclamée des terre-neuvas, Saint-Malo a fait de la morue l’un de ses emblèmes locaux. Mais pourquoi existe-t-il un lien aussi fort entre la pêche et les Malouins ?

Il est possible de voir des bateaux de pêcheurs au loin depuis certaines des chambres de notre hôtel à Saint-Malo intramuros avec vue sur mer. Mais saviez-vous que la pratique de la pêche dans notre région date d’avant le 16ème siècle ?
En effet, à cette époque-là, Saint-Malo se disait capitale des terre-neuvas, des pêcheurs qui quittaient chaque année les côtes européennes pour rejoindre le Canada — et plus précisément la région de Terre-Neuve —, afin d’y pêcher la morue.

Saint-Malo et ses terre-neuvas : l’amour, le vrai

La morue a pendant très longtemps occupé une place majeure dans l’histoire de Saint-Malo, à tel point que plus de la moitié de la ville vivait de la pêche entre le 16ème et le 18ème siècle. À certaines années, c’étaient même des centaines de navires qui quittaient la cité corsaire pour braver les vagues de l’Atlantique en direction de Terre-Neuve ou du Groenland.

Toutefois, tous les terre-neuvas n’étaient pas malouins ou français : certains d’entre eux étaient basques, portugais ou encore anglais. Dans tous les cas, l’idylle se termina à la fin du 20ème siècle, la surpêche entraînant la raréfaction du poisson…

Reste que la pêche à la morue représentait une activité économique essentielle pour les populations du littoral hexagonal. Saint-Malo, tout comme Fécamp et Granville, devint rapidement un port de terre-neuvas. C’est d’ailleurs cette même activité qui conduisit à la colonisation de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, lequel était situé tout proche des bancs.

Tout savoir sur la pêche à la morue à Saint-Malo

À Saint-Malo, on pratiquait typiquement deux sortes de pêche : la pêche à la morue verte (ou pêche errante), et la pêche à la morue sèche (qui était exécutée à l’abri des vents et courants). Dans les deux cas, les conditions des travailleurs étaient particulièrement difficiles.

Dans le cadre de la pêche à la morue verte, des équipages d’une trentaine d’hommes partaient pour des saisons de pêche allant de six à sept mois ! Ils pêchaient d’ailleurs à bord de doris, des petits bateaux à fond plat facilement manœuvrables. Une fois rapporté sur le navire, le poisson attrapé était ouvert, lavé, salé et empilé.

En ce qui concerne la pêche à la morue sèche, elle exigeait une main-d’œuvre encore plus importante (jusqu’à cent hommes par navire). Les bateaux mouillaient dans un havre de Terre-Neuve et des baraquements étaient ensuite construits pour y stocker le poisson. Les pêcheurs vivaient dans des installations très sommaires et devaient faire face à un grand froid.

Vous pouvez tout apprendre sur les terre-neuvas et la pratique de la pêche en haute mer en vous rendant au musée privé des Terre-Neuvas, à Saint-Malo, l’occasion de découvrir des reconstitutions de scènes de vie à bord des terre-neuviers et de discuter avec d’anciens pêcheurs qui partageront avec vous leurs souvenirs et anecdotes les plus folles.

Prendre un sentier : une autre façon de découvrir Saint-Malo

Envie de découvrir Saint-Malo et ses alentours différemment ? Que diriez-vous d’effectuer une randonnée sur plusieurs jours en empruntant l’un de ses sentiers ?

Il est fréquent que les visiteurs fassent escale à notre hôtel à Saint-Malo entre deux randonnées ! En effet, l’un des meilleurs moyens de découvrir la cité corsaire et ses environs consiste à arpenter le sentier des douaniers, mieux connu sous l’appellation GR34.
Alors, que diriez-vous d’enfiler vos chaussures de marche et de partir à la découverte des plus beaux endroits de la région, comme la Côte d’Émeraude ou encore la très belle plage de Sables-d’Or-Les-Pins, par exemple ?

Le sentier de grande randonnée GR34 : une autre façon de découvrir Saint-Malo

Saviez-vous que le sentier de grande randonnée GR34 est balisé sur 1 800 kilomètres ? Cela en fait, des merveilles à découvrir à pied !
Particulièrement accessible, il peut en plus de cela être arpenté par les débutants comme par les marcheurs expérimentés. Et pour les plus paresseux d’entre eux, il y a quoi qu’il en soit une belle balade à faire entre Saint-Malo et Dinard.

S’étendant sur 15 kilomètres (tout de même), elle vous permet en effet de rejoindre le barrage de la Rance en suivant le GR34 vers l’ouest en partance de Saint-Malo. Par la suite, vous pouvez traverser Dinard ! Envie de rentrer à Saint-Malo après votre expédition ? Rien de plus simple ! Prenez le bus de mer de la Compagnie Corsaire !

D’autres idées de randonnées à travers les sentiers malouins

Si le cœur et les jambes vous en disent, vous pouvez également prendre part à une escapade plus longue en partant de Saint-Malo et en terminant votre course à Plévenon ! Attention, cela dit, il va vous falloir marcher pendant plusieurs jours.
Mais rassurez-vous, vous pouvez faire escale et vous restaurer en chemin, plusieurs hébergements et restaurants/bistrots étant accessibles le long des sentiers balisés.
Un premier arrêt peut être fait à Saint-Briac-sur-Mer, toujours en empruntant le GR34 qui vous fera côtoyer des falaises offrant une vue imprenable sur la mer (20 kilomètres en partant de Dinard).

Ensuite, de Saint-Briac-sur-Mer, continuez sur 20 kilomètres jusqu’à Saint-Jacut-de-la-Mer. Une très belle abbaye attend que vous la visitiez, et elle peut même vous héberger !

Vous traverserez également le polder de Ploubalay jusqu’à votre destination. D’autres escales peuvent être faites sur le chemin qui vous mènera au terminus, notamment à Saint-Cast-le-Guildo ! Alors, prêt pour une expédition le long des sentiers malouins ?

Fort National : nos conseils pour le visiter à Saint-Malo

Il constitue une étape incontournable de vos vacances à Saint-Malo, le Fort National ne doit être manqué sous aucun prétexte ! Voici tous nos conseils pour une visite réussie.

Séparé de notre hôtel 3 étoiles à Saint-Malo par les vieux remparts, le Fort National est un monument à découvrir absolument. Véritable témoignage de l’histoire malouine, il fut construit sur ordre de Louis XIV, avant d’être reconverti en prison lors de l’invasion allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une visite du Fort National s’impose donc véritablement ! Mais où se trouve-t-il ? Quel est le meilleur moment pour aller le voir ? Quelles sont les activités à faire une fois sur place ?

Où se trouve le Fort National ? Comment s’y rendre ?

Pour vous rendre au Fort National, vous devez aller à la grande plage de Saint-Malo, aussi connue sous le nom de plage de l’Éventail.
Il est impossible de la manquer car elle fait face au Château de Saint-Malo.

Une fois que le drapeau tricolore est hissé, cela signifie que les visites peuvent débuter. En effet, les visites dépendent de l’évolution des marées. Autant dire que se rendre au Fort National n’est possible qu’à marée basse !

À noter que vous traverserez la plage depuis la Porte Saint-Thomas, ou bien en partant du parking de la Galère, qui se trouve 300 mètres plus loin.
Les tickets d’entrée sont quant à eux vendus à la grille du Fort au tarif de 5 € par adulte. Les enfants/adolescents de 6 à 16 ans ne payent que 3 €, en sachant qu’un guide papier leur est remis gratuitement afin de suivre la visite guidée tout en s’amusant.

D’une durée de 35 minutes, les visites du Fort sont commentées par un guide local, lequel vous accueille en haut du pont-levis.
Elles représentent l’occasion de comprendre les trois siècles d’histoire que le bastion a traversés, ainsi que la vie militaire à l’intérieur du Fort. Des brochures en anglais, en allemand, en espagnol, en italien et en néerlandais sont fournies aux visiteurs étrangers.

Nos meilleures astuces pour ne rien manquer du Fort National

Si vous comptez visiter le Fort National avec une famille nombreuse ou un groupe, demandez à bénéficier du tarif groupes (à partir de 10 personnes) ; vous ne payerez alors que 4 € par adulte ! Sachez également que des réductions s’appliquent aux étudiants et aux personnes sans emploi, pensez donc à avoir un justificatif sur vous !

Sachez également que le Fort National est ouvert au public durant les vacances scolaires, hors vacances de Noël, ainsi que tous les jours du 1er juin au 30 septembre (y compris le jour de la Fête du Travail, le 08 mai, le jour de l’Ascension et le jour de Pentecôte).

Pour vous rendre au Fort National, le meilleur moyen est, selon nous, de partir de la cale Saint-Vincent, au pied du Château de Saint-Malo. Pensez à guetter le départ de la marée car dans le cas contraire, vous ne pourrez pas traverser. Encore une fois, si le mât tricolore est hissé, cela signifie que le signal est lancé et que les visites sont ouvertes !

Top 5 des activités à faire pour un week-end en amoureux à Saint-Malo

Une escapade romantique à Saint-Malo, la légendaire cité corsaire, vous en avez toujours rêvé. Mais que faire avec votre bien aimé(e) une fois sur place ? Laissez-nous vous aiguiller.

L’équipe de notre hôtel à Saint-Malo intra-muros avec vue sur mer le sait, la cité corsaire est un lieu de choix pour les amoureux.
En effet, ils choisissent souvent notre établissement pour sa proximité avec les mythiques rem-parts, et sa vue imprenable sur le sublime bleu de la mer. Mais si Saint-Malo est une destination romantique par excellence, être un(e) Don Juan ne suffit pas. Seuls les Malouins connaissent les meilleures adresses, celles qui fera battre le cœur de votre dulcinée ou douce moitié !

Nos 5 suggestions d’activités le temps d’un week-end romantique à Saint-Malo

Saint-Malo est une cité romantique, et pour preuve : nombreux sont les navigateurs, écrivains et poètes à s’y être installés. Une fois sur place, ne vous infligez surtout pas de programme touristique militaire, allez-y douce-ment, prenez le temps d’apprécier les moindres boutiques, ruelles et plages, flânez, respirez et res-sourcez-vous avant tout.

1. Se promener sur les remparts de Saint-Malo

Une balade sur les remparts de Saint-Malo — ainsi que dans la vieille ville —, s’impose durant votre escapade amoureuse !
Vous y trouverez de nombreux points de vue exceptionnels qui surplombent la mer, les îles et les forts. De plus, les rues pavées de la cité corsaire ont un certain charme et en vous perdant dans les ruelles étroites, vous vous offrirez des moments délicieux et authentiques.

2. Prendre une bonne bouffée d’air frais sur la plage du Sillon

Saviez-vous que selon Trip Advisor, la plage du Sillon est classée troisième plus belle plage de l’Hexagone ?
Une balade tôt le matin ou au coucher du soleil, le long des belles villas malouines, vous donnera l’impression d’évoluer dans un cadre enchanteur. La lumière y est si exquise que si vous aimez prendre de belles photos, de jolis portraits en amoureux s’imposeront naturellement à vous.

3. Découvrir le sentier des Rochers Sculptés de Rothéneuf

À moins de cinq kilomètres de Saint-Malo intra-muros, en longeant la mer en direction de Cancale, un univers insolite et captivant habité par des personnages venus d’ailleurs vous ouvre ses portes : les Rochers Sculptés de Rothéneuf.
En effet, plus de trois-cent personnages sculptés à même la roche par l’abbé Fouré à la fin du 19ème siècle vous attendent pour une virée poétique à la limite du surnaturel.

4. Goûter à des mets délicieux sur la Rue de l’Arme

La Rue de l’Arme est la seule rue passante entièrement dédiée aux commerces de bouche à avoir été épargnée à Saint-Malo.
Le fromager Bordier et son beurre salé de notoriété mondiale, la Maison du Sarrasin ou encore le bar à huîtres Aux Tapas Bretons sont autant d’adresses incontournables pour céder aux plaisirs gustatifs avec votre tendre moitié.

5. Prendre un apéritif ou dîner à Contre Courant

Rien de tel qu’un lieu atypique 100 % malouin pour partager un moment avec votre chéri(e). Le café-restaurant À Contre Courant, situé à Saint-Servan, à deux pas de la Tour Solidor, est le lieu rêvé pour un moment paisible et romantique.
Face au petit port de plaisance, la terrasse du café vous permettra de prendre un verre. Ou bien, vous pouvez décider d’y déjeuner ou dîner, et ce sans vous ruiner !

4 idées insolites pour votre visite de Saint-Malo

Les charmes et lieux insoupçonnés sont nombreux autour de notre hôtel à Saint-Malo intra-muros en bord de mer ! Et cela tombe bien, car ce que vous voulez, ce sont des endroits inédits, insolites, peut-être même étranges que l’on ne cite pas dans les guides touristiques habituels.

Notre équipe a rassemblé pour vous quatre idées insolites pour votre visite de Saint-Malo. Vous ne serez pas déçu.

1. Prendre des photos ou jouer à cache-cache du côté des brises-lames

Les brises-lames sont des troncs d’arbres plantés dans le sable. On les trouve le long du sillon et ils protègent la ville des terribles assauts de la mer ! Depuis 1698, ils s’étalent sur 3 kilomètres de long et forment un rempart naturel contre les grandes marées incontournable !
Autant dire que c’est un endroit où vous pouvez prendre de magnifiques photos voire même jouer à cache-cache tout en évoluant dans un décor fantaisiste ! Nous vous recommandons les brises-lames de la plage de l’Eventail pour un maximum d’authenticité.

2. Rendre une visite à François-Auguste Magon dans son hôtel particulier

Moins célèbre que Robert Surcouf, François-Auguste Magon de la Lande était un riche armateur-corsaire du 17ème siècle. Il dirigeait même la Compagnie des Indes orientales ! Porte Saint-Louis, il a fait construire un hôtel particulier qui renferme ses plus beaux trésors.
La bâtisse peut être visitée tout au long de l’année et vous y trouverez tout un tas de vestiges exceptionnels. Ce lieu est particulièrement unique, c’est d’ailleurs le seul à avoir survécu aux bombardements durant la Seconde Guerre mondiale.

3. Contempler les rochers sculptés de l’abbé Adolphe Julien Fouéré

À Rothéneuf, au nord-est de Saint-Malo, se trouve un lieu très insolite. On y trouve des rochers sculptés par un abbé, Adolphe Julien Fouéré, ouvrage qu’il démarra en 1894. Inscrits dans le granit, vous pouvez admirer des visages, des personnages, des animaux et même des monstres…
Livrée à l’érosion marine, la gigantesque fresque rocheuse subsiste tant bien que mal. Mais vous feriez mieux de contempler ce spectacle figé dans la pierre avant que l’eau et le vent ne l’effacent totalement.

4. Faire la fête à la Nouvelle Vague

La Nouvelle Vague est le temple de la fête à Saint-Malo. Cette salle de concerts dotée de 920 places est en effet le haut lieu de la vie culturelle malouine.
La programmation y est prestigieuse, et ce à tout moment de l’année. C’est notamment la Nouvelle Vague qui accueille chaque année la mythique Route du Rock. Alors si vous êtes de passage à Saint-Malo pendant l’un de ses festivals de renommée mondiale, n’hésitez pas à faire un tour à la Nouvelle Vague !