Actualités

Découvrez ici toute l’actualité en matière de tourisme et tous les grands événements à Saint-Malo.
Sainte-Ouine

Fête de la Sainte-Ouine

24/01/2018

Chaque année se tient à St-Malo la fête de la Sainte-Ouine, une grande fête foraine qui fait face aux remparts de la cité corsaire. Rendez-vous des plus petits comme des plus grands, la 91ème édition de la fête de la Sainte-Ouine réunira pas moins de soixante stands, et encore plus d’attractions ! L’occasion de faire une petite sortie en famille ou entre amis et de s’adonner à de grands moments de détente !
 

Qu’est-ce que vous réserve la 91ème édition de la fête de la Sainte-Ouine ?

 
La fête foraine malouine annuelle fait son grand retour du 20 janvier au 18 février, l’occasion de défier ses attractions à sensations les plus emblématiques, à l’image du terrible ascenseur Sky Flyer, du Loop Zone ou encore de l’Adrenalyn. Cerise sur le gâteau, le Crazy Dance, grand absent de l’édition précédente, sera bien là pour apporter leur dose d’adrénaline aux plus téméraires !
 
La Fête de la Sainte-Ouine, qui se tiendra comme d’habitude sur les quais de Saint-Louis et de Saint-Vincent, c’est-à-dire à quelques minutes à pied de notre hôtel à Saint-Malo, ne manquera pas de vous présenter ses plus grands classiques : auto-tamponneuses, manèges pour enfants, machines à sous, stands de tir, tout y sera ou presque. On notera que la majorité des stands et des manèges ouvriront leurs portes les mercredis de 14 heures à 18 heures, les samedis de 14 heures à 23 heures et les dimanches de 14 heures à 20 heures. Certains seront toutefois disponible en semaine. 
 

Êtes-vous de ceux qui connaissent les origines de la Sainte-Ouine ?

 
Les Malouins et certains des visiteurs qui sont hébergés au sein de notre hôtel ne manqueraient la fête de la Sainte-Ouine pour rien au monde. Cela dit, il faut préciser que la Sainte-Ouine n’est pas une célébration malouine à proprement parler.
 
En effet, la Sainte-Ouine tient ses origines d’un édifice religieux, la chapelle Sainte-Marie-du-Laurier, qui fut construite sur le Grand Bé vers le milieu du 14ème siècle. Plus tard, cette dernière fut rebaptisée « Saint-Ouen » en hommage à l’archevêque de Rouen. Dès lors, au fur et à mesure que les années passèrent, les Bretons finirent par l’appeler affectueusement Sainte-Ouine. Ce surnom lui est aujourd’hui resté.